samedi 1 décembre 2018

70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme Lundi 10 décembre à Saint-Dié-Des-Vosges

Nous vous invitons à retrouver les membres du Groupe AMNESTY INTERNATIONAL de SAINT-DIÉ-DES-VOSGES afin de célébrer ensemble l’anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
 

Le LUNDI 10 DÉCEMBRE 2018 à partir de 17h30 
ESPLANADE VICTOR SCHŒLCHER 
 

SOUS LA TOUR DE LA LIBERTÉ - SAINT-DIÉ-DES-VOSGES


Allumage des 70 bougies  -  Introduction musicale - Présentation.
Lecture des articles de la DUDH par les membres l’association ACTE.
(Atelier de création théâtrale et d’expression)
Dans le cadre de la campagne des 10 JOURS POUR SIGNER, des pétitions seront à votre disposition pour protéger des défenseur.e.s
des Droits Humains.



mercredi 28 novembre 2018

"10 JOURS POUR SIGNER" Décembre 2018 à SAINT-DIÉ-DES-VOSGES

"10 JOURS POUR SIGNER " est un événement annuel et mondial d'Amnesty International, qui prend de plus en plus d'ampleur chaque année.
L'an passé nous avons recueilli  376 signatures à Saint-Dié et  le record mondial a été largement battu puisque, dans 250 villes en France, dans 160 pays, le nombre total d'actions a été de près de 4.6 millions dont 560 000 en France  (Actions de pression ou de solidarité, signatures, courriers aux autorités, messages aux personnes elles-mêmes) qui ont permis la libération de prisonniers d’opinion.


Samedi  8 décembre de 14 heures à 17h30 , nous vous attendons nombreux sur notre stand, rue THIERS afin de soutenir des " PERSONNES EN DANGER " en signant des pétitions en leur faveur.
Cette année, 10 Jours pour Signer sera un temps fort de la campagne de soutien aux DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS  Les situations que nous allons défendre sont neuf femmes défenseures et un peuple autochtone, les Sengwer.

Nous avons mis la priorité sur les trois situations suivantes :

LE PEUPLE SENGWER- Kenya - Expulsé violemment de leurs forêts

Les Sengwer, peuple autochtone du Kenya, vivent depuis des siècles dans l’immense forêt d’Embobut. Apiculteurs et éleveurs de bétails, ils sont expulsés de force par le gouvernement au nom de la «conservation», pour protéger les forêts et répondre aux changements climatiques. Depuis 2012, les gardes forestiers et la police ont mis le feu à 2 600 maisons, et quelque 4500 personnes se sont retrouvées brutalement sans abri.En janvier 2018, un homme de 41 ans a été abattu et un autre gravement blessé. Le gouvernement prétend qu’il veut réduire la déforestation mais il n’existe nulle preuve que les Sengwer nuisent à la forêt. Son empreinte environnementale étant justement très faible, ce peuple devrait au contraire être reconnu comme propriétaire et gardien naturel de la forêt d’Embobut. 

  
MARIELLE FRANCO - Brésil - Assassinée pour avoir porté la voix des plus vulnérables
Marielle Franco, infatigable militante et conseillère municipale de Rio de Janeiro, a été abattue, à l’âge de 38 ans, avec son chauffeur Anderson Pedro Gomes, le 14 mars 2018. Élevée dans la favela de Maré, un ensemble de seize bidonvilles au nord de Rio, la jeune élue était connue pour son activisme en faveur des femmes noires, des LGBTI et des jeunes. Elle dénonçait en particulier les violences policières. Les éléments de preuves révèlent que ce double meurtre a été exécuté par des professionnels. Avec au moins 70 assassinats de défenseurs des droits humains en 2017, le Brésil est l’un des pays les plus meurtriers au monde et les auteurs de ces violences restent trop souvent impunis.

SIGNATURE EN LIGNE ICI


PAVITRI MANHJI - Inde - Harcelée parce qu’elle résiste à de grandes entreprises
Pavitri Manhji, cheffe élue du Conseil de village de Bhengari à Chhattisgarh (centre de l’Inde), est en première ligne dans la lutte menée par la communauté autochtone adivasi qui risque d’être expulsée pour laisser place à deux centrales électriques. Des villageois affirment avoir été forcés de vendre leur terre à des agents agissant pour le compte de deux entreprises privées. Ayant mobilisé les membres de sa communauté pour déposer près de 100 plaintes officielles, Pavitri est constamment confrontée à des actes d’intimidation. Des hommes de main l’ont menacée chez elle le 3 avril 2018. Depuis des décennies, les Adivasi sont chassés de leurs terres et leurs droits bafoués par des entreprises. Pavitri reste déterminée à résister.


DES NOUVELLES DES PERSONNES POUR QUI VOUS AVEZ SIGNÉ L'AN PASSÉ ?

Les 10 d'Istanbul |Turquie , emprisonnés pour avoir défendu les Droits humains. 
Après plus de 14 mois derrière les barreaux, le 15 août,un tribunald’Istanbul a décidé de libérer Taner Kiliç. Cependant les accusations sans fondement portées contre lui et les 10 d’Istanbuln’ont pas été abandonnées. Le procès deTaner a été repoussé au 21 mars 2019.

Hanan Badr el-Din | Égypte, Arrêtée pour avoir milité en faveur des victimes de disparition forcée.  Hanan est toujours en attente de son procès dont l’audience a été repoussée plusieurs fois. D’ure part, grâce à la mobilisation internationale, elle a bénéficié des soins dontelle avait besoin.

  
Shackelia Jackson |Jamaïque , Déterminée à combattre l’impunité des forces de police.
Grâce à la solidarité des militants d’Amnesty International, Shackelia se sent très appuyée moralement. Elle et sa famille se sentent plus protégées par les autorités jamaïcaines contre le harcèlement de la police. Le gouvernement a engagé des réformes visant à mieux contrôler l’action des forces de l’ordre afin de réduire les comportements irréguliers et brutaux.




dimanche 11 novembre 2018

Alexandre Dereims à l'Excelsior présente son film "Nous sommes l'humanité"


Ce vendredi 9 novembre 2018, Alexandre Dereims avait fait le voyage à Saint-Dié pour venir présenter son film "Nous sommes l'humanité". au cinéma d'art et essai l'Excelsior.


C'est devant un public de passionné·e·s que le réalisateur passionnant et ô combien engagé pour la cause du peuple Jarawas a répondu à la curiosité des spectateurs·trices.

À la suite de la séance Alexandre a dédicacé le livre "JARAWAS" de la photographe Claire Beilvert.

Si vous avez manqué ce rendez-vous, suite à l'intense actualité culturelle déodatienne de ce soir là, ou pour une autre raison, nous vous proposons une séance de rattrapage !

1 : Vous pouvez signer la pétition à l'attention des autorités indiennes demandant la protection de ce peuple en danger. C'est par ici : ILS COMPTENT SUR NOUS !  Ajoutez votre nom aux 265 000 qui vous précèdent. L'objectif étant d'atteindre 1 000 000 de signatures.
http://www.organicthejarawa.com/signez-la-petition

2 : Vous pouvez revoir le film chez vous... en VOD (ça veut dire "video on demand"... vidéo à la demande en français dans le texte !) 
C'est par là :
https://www.wearehumanitymoviefr.com/pages/rent-the-film-vod-louez-le-film-en-vod

3 : Pour vous offrir ou pour offrir ce livre magnifique  suivez ce chemin :
https://www.wearehumanitymoviefr.com/products/photobook




https://wearehumanity.uscreen.io/



 

jeudi 25 octobre 2018

Recommandé par Amnesty St Dié : Le Film "NOUS SOMMES L'HUMANITÉ" 8 et 9 novembre 2018

UN RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER...
Dans le cadre du mois du documentaire l'association Art et Essai a programmé le film " Nous sommes l'humanité " il sera projeté au cinéma Excelsior lors de deux séances les jeudi 8  à 18h et vendredi 9 novembre à 20h. 
Espace Sadoul - 26-28 quai Sadi Carnot 88100 Saint-Dié-des-Vosges   

LE FILM : 
Quelque part sur notre planète, il existe un endroit caché qui est resté isolé du reste du monde jusqu’à aujourd’hui. 
Le dernier paradis encore intact où les premiers humains vivent toujours au commencement de l’humanité. Ils s’appellent les Jarawas
Ils vivent sur les îles Andamans, en Inde. Ils ne sont plus que 400. Aujourd’hui, notre monde est sur le point de les faire disparaître. 
Les Jarawas n’ont jamais accepté d’être filmés, ils nous ont ouvert les portes de leur monde oublié. NOUS SOMMES L’HUMANITÉ est leur unique témoignage.
 
Nous avons invité le réalisateur Alexandre Dereims qui sera présent pour la séance du vendredi. 
Il présentera son film avant la projection puis répondra à vos questions à la fin de la projection. 
VENEZ À SA RENCONTRE il nous dira comment aider les Jarawas à notre façon.



Une pétition est à votre disposition ici :
http://www.organicthejarawa.com/signez-la-petition


Page FB :
https://www.facebook.com/wearehumanitymovie

Au ciné avec Amnesty . "Femmes du chaos vénézuélien" Excelsior Saint-Dié Mardi 20 novembre 2018

Dans le cadre d'un partenariat avec l'association " Art et essai " nous vous invitons à assister à la projection du film documentaire "Femmes du chaos vénézuélien" le mardi 20 novembre 2018 au cinéma Excelsior  Espace Sadoul - 26-28 quai Sadi Carnot 88100 Saint-Dié-des-Vosges   
séances de 18h et 20h30

Cinq femmes de classes sociales et de générations différentes dressent le portrait d’une société en perdition et nous permettent de prendre le pouls d’une population en détresse, de représenter une sorte de baromètre de la situation du Venezuela. Filmées dans leur quoti-dien, elles témoignent de leur détresse face à une situation intenable : celle de la pénurie alimentaire, du manque de moyens médicaux et sociaux, de la violence et de la criminalité grimpantes d’un pays qui fut un eldorado économique et qu’elles ne reconnaissent plus.

Ce film de Margarita Cadenas dépeint le climat oppressant dont souffre la population vénézuélienne. A travers le parcours de cinq femmes, le spectateur découvre un pays où survivre devient une lutte quotidienne.


« J’AI FAIT CE FILM POUR MONTRER AU MONDE À QUEL POINT LES DROITS DE L’HOMME SONT AUJOURD’HUI VIOLÉS AU VENEZUELA. JUSQU’À PEU, LA SITUATION CHAOTIQUE DU PAYS ÉTAIT MÉCONNUE, MAIS NOUS ASSISTONS À UN RÉVEIL DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE.
LE VENEZUELA VIT UNE SOMBRE PÉRIODE, PEUT-ÊTRE LA PLUS SOMBRE DE SON HISTOIRE. J’AI L’ESPOIR QUE CE DOCUMENTAIRE OUVRE LES YEUX DU PUBLIC ET PARTICIPE À CHANGER LA SITUATION DE MON PAYS D’ORIGINE ». 

MARGARITA CADENAS Réalisatrice




Ce que la France cache

dimanche 14 octobre 2018

COLLECTE DE LIVRES pour la vente des 11 et 12 mai 2019 Espace François Mitterand Saint-Dié-des-Vosges


Permanences pour la collecte de livres

Samedi matin de 9h à midi
  • PROCHAINE COLLECTE le samedi 26 janvier 2019



La collecte des livres  se déroule dans notre local mis à disposition par la Ville. 
ESPACE VINCENT AURIOL - MAISON DES SYNDICATS 
adresse postale : 4 rue du Gal CHÉRIN
Accès par le Bd Jean Jaurès.
(Quartier Kellerman)
88100 Saint Dié des Vosges

Derrière Kafé, suivre les flèches " MAISON DES SYNDICATS "


Accès par l'avenue Jean Jaurès. Le bâtiment blanc Derrière Kafé.
Dernière porte au fond du parking. Sur l'interphone. choisissez 109 AMNESTY.  Appuyez sur le bouton vert (1er étage à gauche en sortant de l'ascenseur). 
Bien entendu, nous pouvons descendre afin de vous aider .


Agrandir le plan




 Choisissez le N° 109 en agissant sur la flèche orange.
Appuyez sur la petite sonnette verte.
Nous vous ouvrons la porte et venons vous aider pour porter les livres.

En cas de problème ou  pour plus de renseignements, 
contactez le 06 12 13 58 50  ou le 06 37 18 81 96
 
Nous vous annonçons également notre prochaine vente les 
samedi 11 et dimanche 12 mai  2019